BILLET D’HUMEUR : LA GUADELOUPE DONT ON NE PARLE PAS

Aujourd’hui c’est un article bien moins léger que ce que nous postons habituellement que nous vous proposons. Si la Guadeloupe a une image de carte postale, la réalité est, vous l’imaginez bien, tout autre, et il est temps d’en parler.

Il y a deux jours, un jeune garçon de 15 ans a été tué à la sortie de son lycée pour un téléphone portable, évènement qui a littéralement chamboulé l’île. La population ne peut plus supporter la violence virulente sur l’île et a décidé de faire entendre sa voix.

Nous avons choisi de vous publier les mots de Ganesh Pedurand, jeune nageur originaire de l’île, qui retranscrit avec justesse l’état d’esprit des guadeloupéens à l’heure actuelle. Vous pouvez retrouver cet article sur son blog, Journal du Nageur.

« Allô la France ? Ici la Guadeloupe.

Il y a 6731 kilomètres entre le département français de la Guadeloupe et la capitale de la France : Paris.

6731 kilomètres qui permettent de se targuer d’un climat tropical, de plages divines et de condition de vie extraordinaires.

Oui la Guadeloupe, c’est beau. Extraordinairement beau.

C’est un coin de paradis européen en plein cœur de l’Amérique centrale. On y trouve la mer autant que la montagne, des rivières, des cascades, des tortues, des gens exceptionnels, des jolies filles, des noix de coco, du rhum, des bananes, des personnes vêtues de madras et du sable fin.

Mais pas seulement. On y trouve aussi de la violence. Beaucoup de violence.

Certainement le département le plus violent de notre pays.

Le mardi 13 septembre, un jeune lycéen d’à peine 15 ans se fait braquer. Deux jeunes hommes tentent de lui dérober son téléphone. Le lycéen refuse et reçoit 7 coups de couteau à la gorge et au thorax. Il meurt très rapidement malgré l’arrivée rapide des secours.

Une attaque sanglante d’une violence inouïe. Et pourtant, rien.

Les médias français devraient en parler, les chaînes d’information continue devraient ouvrir tous leurs journaux dessus, le quotidien Le Monde devrait déjà s’interroger sur les raisons de cet insupportable crime. Les plateaux devraient être plein d’experts pour décrypter l‘explosion de la violence dans ce département français.

Mais non, rien.

Pas une ligne, pas un reportage, pas même quelques lettres sur les bandeaux défilants d’iTélé ou de BFMTV.

Y a-t-il au moins une actualité primordiale qui justifierait que cette information soit ainsi négligée ? Non, Alstom, Cahuzac, les mineurs musulmans radicalisés, il y a même sur la première page du Monde un article sur : « La pie, terreur nationale en Australie »…

Quel comble.

Est-ce le lobby du tourisme qui fait pression sur les médias ? Est-ce la récurrence de ces horreurs qui en font des évènements négligeables ? Est-ce la loi du « mort-kilomètre » qui veut que plus l’événement est éloigné géographiquement, moins il nous touche ?

Je n’ose pas croire que ce soit une question de couleur de peau.

Messieurs les dirigeants de ce pays, est-ce normal d’accourir au chevet de Marseille, de la Corse, de la Seine-Saint-Denis mais de ne faire aucune déclaration concernant ce jeune homme ?

Vous avez certes envoyé quelques dizaines de militaires, gendarmes, ou policiers, mais ce n’est pas assez et vous le savez. Ici les crimes se multiplient, et les cartes postales de notre île se couvrent de taches de sang.

C’est intolérable. L’impression d’être considéré comme une seconde catégorie de Français se ressent de plus en plus fort de l’autre côté de l’Atlantique.

Sait-on en Métropole, que sur notre île, les coupures d’eau sont courantes ? Sans mauvais jeu de mots. L’état du système d’électricité n’est pas vraiment enviable lui non plus.

Pourquoi les chiffres du chômage des départements d’outremer ne font pas partie des statistiques nationales ? Est-ce pour ne pas s’attaquer au problème ?

Selon l’INSEE, en 2014, 23% des actif guadeloupéens sont au chômage. Mieux, 56% des 15-24 ans le sont.

56%… C’en est presque risible.

Qui le sait ? Pas les Français, pas ceux du continent.

Pourquoi la météo des Antilles n’est-elle pas affichée en même temps que celle de la métropole ? Non, pas occasionnellement. Tous les soirs, par Evelyne Dhéliat, comme tout le monde !

Pourquoi les régions d’outremer sont à la fin du passeport, coincés toutes ensemble sur la même page, là où personne ne tamponne jamais de visa même les plus globe-trotteurs d’entre nous ? Pourquoi doit-on présenter un passeport à la douane française quand on vient de Guadeloupe ? Ne faisons-nous pas partie de l’espace Schengen ?

Tout ça peut sembler dérisoire. Et ça l’est. Mais c’est à l’image du manque d’importance que l’on accorde aux destins des ultramarins. Au manque de considération pour notre sécurité et notre qualité de vie.

Et je n’aurais jamais assez de temps pour parler du coût de la vie.

Mesdames, Messieurs, Médias, personnalités publiques et politiques, cessez de nous oublier.

Considérez-nous comme vos égaux et agissez pour vos îles.

Des enfants français meurent sur le sol français, même si celui-ci se trouve à 6731 kilomètres.

Par Ganesh Pedurand »

Les Insulaires 

Publicités

4 réflexions sur “BILLET D’HUMEUR : LA GUADELOUPE DONT ON NE PARLE PAS

  1. Il est sûrement question de lobby du tourisme. Il y en a partout, il fallait regarder Cash Investigation en début de semaine pour se rendre compte que rien ne peut changer. A un moment donné j’étais hôtesse sur des salons, c’est là que j’ai découvert l’envers du décor du secteur de bâtiment : créer des lois pour que les entreprises puissent bosser aux dépends des propriétaires. On veut nous vendre les Antilles mais on ne peut pas nous vendre la vraie vie qui va avec. Et puis il faut bien se mettre dans la tête, que certains thèmes de l’info sont plus tendances que d’autres, et que c’est l’info qui enrichit les maisons de productions via la pub.

    Aimé par 2 people

  2. Merci pour cet article qui ouvre les yeux ! Quand je pesne que j’ai récemment dit a mon collègue Guadeloupéen : tu es fou d’être à Londres, il doit faire si beau en Guadeloupe. Quelle idiote! Il a gentiment souri, je mets ça sur le dos d’une patience en or… C’etait super interessant !

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s